L’effet miroir

A l’heure où les énergies s’accélèrent, où notre pensée et nos vibrations attirent de plus en plus rapidement les situations dont nous avons besoin pour évoluer dans notre vie, les masques tombent. Les illusions mondiales et personnelles éclatent en morceaux.

C’est l’égo, notre serviteur qui nous a protégé jusqu’à présent qui cède la place à notre intuition, notre coeur, à notre multi-dimensionnalité. A la connexion entre notre tête, coeur, âme, à tout ce que nous sommes.

Résultat de recherche d'images pour "synchronicity quotes"

Tout est parfait

Les synchronicités sont souvent considérées comme épisodiques. En fait elles nous entourent en permanence. Les voisins qui habitent à côté, les situations récurrentes qui nous titillent, nos relations affectives, une musique ou un film qu’on regarde, les problématiques des soins donnés…Tout est relié à ce que nous sommes, à ce qu’il y a d’achevé et d’inachevé en nous. En étant vraiment attentif, les réponses à nos questionnements sont sous notre nez. Parfois on ne les voit pas car on a pas identifié la problématique. Et c’est souvent une situation plus criante qu’une autre qui vient mettre le doigt dessus.

« Tout est parfait« : Quand j’ai l’impression de perdre, je gagne. Ce concept n’est pas toujours facile à vivre car il requiert une distance, un recul que l’on a pas toujours face à la vie, surtout si on en subit les conséquences. Il n’est pas toujours évident de comprendre le sens de nos épreuves. Un peu comme une initiation, nous sommes mis face à nos peurs les plus profondes tant que nous ne les regardons pas en face. Et tant que nous faisons l’autruche, les situations reviennent car elles répondent à ce que nous dégageons. « Les voies du seigneur sont impénétrables » résume bien ce concept. Sur le moment on ne voit pas l’utilité ou l’avantage de la situation puis en le vivant on finit par comprendre. Avec un seul but: l’amour de soi. Mais avant cela il faut regarder nos parts d’ombre bien en face pour pouvoir les transformer.

Récemment je lisais des articles sur les pervers narcissiques, un grand sujet à la mode. La plupart du temps les conseils donnés étaient: « Fuyez si vous en rencontrez un » et « Il n’y a rien à faire pour eux, ils sont toxiques ». Je sentais de la part de certains auteurs beaucoup de ressentiments envers ce profil, comme s’ils parlaient d’une race à part.

En fait si on est victime de quelqu’un qui a ce profil ou si on y est confronté, on partage des traits en commun avec lui, la rencontre n’est pas fortuite, elle est en résonance avec ce que nous sommes comme toute synchronicité. Et si on réfléchit bien, nous sommes tous concernés par ce profil car nous sommes dans une société qui fonctionne sur ce mode. Le manque d’amour de soi et la culture du sacrifice créent un narcissisme sociétal où le besoin de reconnaissance prend le dessus sur la vérité. Peu de gens veulent savoir ce qui se cache derrière les paillettes du show biz/pouvoir, ce qui se cache derrière les masques familiaux et derrière leur propre masques. A l’image des PN ou des victimes, les gens trouvent un confort certain dans le fait de ne pas se sentir responsable de ce qui leur arrivent. A l’image de la fractale, ce qui se passe dans les familles, se passe aussi chez l’élite car tout est connecté et, le micro est à l’image du macro.

Résultat de recherche d'images pour "fractale naturelle"

A différents niveaux, on a tous un problème à accepter qu’on a tort ou qu’on a fait du mal à une personne sans avoir l’impression de perdre de la valeur. On veut être unique, supérieur, parfait. Le PN au fond est un enfant sensible qui a beaucoup souffert, subi des traumas et développé une bulle indestructible d’égo qui le protège avec des miroirs déflecteurs pour que personne ne puisse voir derrière, lui y compris. Le vrai PN n’avouera jamais qu’il a tort, c’est toujours la faute de l’autre qui a un problème ou est jaloux. Ses arguments seront sans queue ni tête pour étourdir l’interlocuteur. Le système de défense est fait pour que son monde illusoire ne soit pas détruit car il ne pourrait le supporter. Il est très difficile à déceler pour les gens qui vivent dans leur propres illusions, il a de vraies qualités, est souvent charismatique et sait s’adapter à son public. Du coup le PN s’enferme dans un système avec des gens qui ne le remettent jamais en question mais qui portent également en eux les réponses à ces problématiques si le PN cherchait vraiment à évoluer et se connaître. Et nous faisons de même quand nous ne réagissons pas aux épreuves que nous rencontrons, que nous restons au chaud dans une bulle d’illusions.

Résultat de recherche d'images pour "infini reflet"

Nous avons tous peur de voir la vérité en face et du coup ce genre de pathologies est mis au ban de la société parce qu’elle est en chacun de nous à différentes échelles.

Pourtant, dans le spectre de la dynamique pervers narcissique-victime on peut puiser des forces intéressantes pour évoluer: Lâcher la pression sur nous même et accepter de se remettre en question sans pour autant tomber dans le désamour de soi (notre partie féminine, yin, passive), lâcher ce qui a été nettoyé, être pro actif et agir pour son bien être, être le meilleur de soi sans tomber dans le complexe de supériorité (notre partie masculine, yang, active). On peut utiliser un peu du psychopathe qui est en nous pour prendre de la distance sur notre rapport aux autres, échapper au chantage affectif qui est beaucoup utilisé dans les familles et en société. (« Tu ne peux pas me faire ça » « Tout le monde le fait donc tu dois faire pareil »). Vous me direz « Et les pédophiles? Hein? Comment peut on s’identifier à ce profil? » Cette pathologie représente peut être les parts d’enfance qui ont été volées, et ce profil cherche à récupérer l’enfant ou ado qui a été meurtri et perdu. Si on enlève la perversion et on ajoute l’empathie, ça serait notre part qui a besoin de retrouver l’enfant intérieur en accord et respect avec le reste du monde.

Une synchronicité intéressante pour repérer ce qu’on a à travailler: le pack lessive 3 en 1. On a souvent quelqu’un dans notre entourage qui nous fait cet effet, une personne qui nous énerve immédiatement, qui fait resurgir l’ombre en nous, qui nous est insupportable de côtoyer. Cette personne représente ce qui n’est pas réglé en nous (souvent des situations difficiles du passé associées à nos familles), nos défauts puissance 1000 et elle gravite autour de nous tant que nous n’avons pas compris. Ce n’est pas facile d’être confronté à son ombre, mais quel bonheur quand cette personne ne nous fait plus cet effet! On sait qu’on a passé un cap et quand on peut la regarder avec compassion c’est de l’amour qu’on s’envoie aussi à soi! Il est essentiel de s’autoriser à passer par les étapes nécessaires à cela car on ne peut pas tricher avec les vibrations du coeur. De toutes façon on y confronté à nouveau si c’est encore en nous.

De la même façon on a les synchronicités positives qui nous montrent que nous avons progressé car nous récoltons le fruit de notre travail intérieur: relation amoureuse bénéfique, travail épanouissant, prospérité, bien être global…

Souvent quand on entame un travail sur soi et qu’on a décidé de mettre un terme à un comportement qui nous dérange chez nous, il y a toujours cette phase de test, d’action à faire dans la matière pour sceller cette nouvelle disposition. Si par exemple, une personne a travaillé sur le fait de pouvoir poser des limites, elle va être confrontée à des situations où elle va rencontrer des gens qui envahissent son espace les jours suivants la séance de thérapie ou de prise de décision de changement.

Pourquoi remuer la boue?

Ben oui on est pas bien là, au frais? Tous parfaits et tranquilles à parler de la pluie et du beau temps autour d’un rôti en famille? Oui c’est chouette mais tôt ou tard, la vie nous rattrape et plus on attend plus la facture est salée à plusieurs niveaux: physique, émotionnel, psychologique. Tel le portrait de Dorian Gray, le masque finit par déformer celui qui le porte trop longtemps et la vérité transparaît.

Le problème c’est qu’on perçoit les autres comme »gentils » ou « méchants ». On a encore du mal à admettre qu’une personne peut avoir des qualités indéniables dans plein de domaines et sur certains plans avoir des dysfonctionnements et faire du « bien » ou du « mal » selon les situations. Alors que nous avons autour de nous des miroirs de ce que nous sommes en permanence, nous fermons les yeux pour vivre dans une illusion relativement confortable. Tôt ou tard, les maladies apparaissent, les conflits, car la vie est le mouvement par essence et quand on se fige dans un état, c’est comme si on créait un barrage face à l’océan. Plus on attend pour faire un travail sur soi, plus le barrage se remplit et si on attend trop, il peut être trop tard. C’est ce qu’on appelle le karma arrivé à maturité, et même le plus grand des guérisseurs ne peut rien face à cela.

L’inceste et les abus sur enfants sont les conséquences directes de ce déni et plus on se penche dessus plus on voit que c’est un phénomène généralisé, que ce soit au pouvoir ou dans les familles. Pourquoi cela se perpétue? Parce que quand une victime en parle, la plupart du temps on ne veut pas savoir, croire, voir ce qui se passe.  On préfère sacrifier des vies plutôt que de remettre en cause l’ordre établi, de voir les ombres de l’âme humaine. Et l’enveloppe se passe de générations en générations, créant de nouvelles victimes et abuseurs jusqu’à ce que l’enveloppe soit ouverte par un membre de la famille et libère la lignée.

Sans parler d’inceste, on est sous emprise inconsciente où le conditionnement familial et sociétal est tellement fort qu’on n’ose pas accomplir notre chemin de vie. On reste dans la boucle, dans la peur du changement, une espèce d’enclos de sécurité construit par les parents. Et sans s’en rendre compte, on reproduit des schémas affectifs qui ne correspondent pas à notre vraie nature. On fait tout pour être intégrés, car l’un des plus grand besoin de l’homme est le sentiment d’appartenance. Nous sommes esclaves de nos conditionnements tout en pensant être libre. 

Rassembler les morceaux d’âme

Résultat de recherche d'images pour "femmes qui courent avec les loups"Dans le livre « Femmes qui courent avec les loups » Clarissa Pinkola Estés décrypte les contes de fées, les personnages qui sont en nous. Comme dans les rêves, nous sommes tous les protagonistes: la jeune fille pure, la marâtre, la sorcière, la mère, le chasseur…Si nous n’utilisons que notre part de pureté nous sommes vulnérables et inadaptés face au monde tel qu’il est actuellement. Si nous utilisons toutes les forces qui sont en nous: la ténacité de la marâtre, l’intuition de la sorcière, la douceur de la mère, la force du chasseur et que nous arrivons à les utiliser avec parcimonie (sinon on tombe dans les pathologies psychologiques), on est entier, soi, et prêt à accomplir ce qu’il y a de mieux pour nous et les autres. 

Voici un extrait de « Sense 8 » la série des soeurs Wachowski. Huit personnes de différents pays sont reliées par la pensée et peuvent partager leurs compétences. Une belle allégorie sur ce que nous serions capables de faire si nous étions plus unis et si nous acceptions toutes les parties de nous même.

Lito l’acteur espagnol est confronté à son homosexualité exposée face à une journaliste pendant que Capheus le chauffeur de bus africain est accusé d’admirer la suprématie blanche.

Leur réponse simultanée: « Qui je suis? Je suis exactement ce que vous êtes, ni plus, ni moins. Parce qu’il n’y a jamais eut et n’y aura jamais quelqun qui ne sera comme vous et moi ».

Il est temps aujourd’hui de choisir: la voie du guerrier qui affronte ses ombres et les transforment en forces ou la voie de l’illusion qui offre une satisfaction superficielle et provisoire. Lorsqu’on subit un trauma, l’âme se morcelle pour survivre, des morceaux partent, les bonnes parties de nous même avec. La nature a horreur du vide, donc ça laisse la place aux parasites énergétiques, entités négatives qui viennent se nourrir de la personne, à des maladies qui affectent la mémoire, les organes de digestion sont souvent touchés car ils saturent face à toutes ces souffrances accumulées. Dans le chamanisme est pratiqué le recouvrement d’âme, le praticien aide la personne à recouvrer les parties envolées de son âme et la personne peut se retrouver elle même, plus entière, plus forte. Les soins énergétiques peuvent aider aussi à nettoyer les parasites, entités, à aider la personne en ce sens.

Courage! Le jeu en vaut la chandelle.

15203218_10157813494195385_8008994964755361613_n

Nathalie Dauphin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s